PROJET CCE

 ANNEE SCOLAIRE 2021-2022

Cette année scolaire, le Théâtre de la Communauté a participé au projet Cellule Culture Enseignement de la Fédération Wallonie – Bruxelles. 

Pour ce projet, Elise Mélotte, notre comédienne animatrice, s’est rendue dans 4 classes de L’IPES de Seraing et 2 classes de l’école Jean Boets de Liège. 

Tout au long de l’année, les élèves ont travaillé autour de différentes thématiques comme le racisme, la discrimination, les bavures policières, les violences conjugales et l’omniprésence des téléphones portables dans la société par le biais de différents exercices théâtraux et d’improvisations. 

Les élèves ont pu présenter leur travail de longue haleine lors de représentations devant un public composé d’autres élèves de leurs écoles respectives. 

Synopsis des spectacles: 

Un coup monté – Thème : Les conséquences négatives que peuvent entrainer les téléphones au sein d’une famille 

Les parents de Théo et Jeanne n’en peuvent plus de l’impact qu’ont les téléphones sur leurs enfants. Ils ne racontent plus rien, ils ne veulent plus aider leurs parents, ils ne sont plus que des mollusques avachis. Un soir, alors qu’ils ont invité la soeur de Francine, les adultes se rendent compte qu’ils rencontrent les mêmes problématiques. Au cours de la soirée, ils décident d’aller pendant la nuit activer le contrôle parental sur les téléphones de leurs enfants. Ils décident de se revoir en famille un mois plus tard pour observer les éventuelles améliorations. Sans leurs téléphones, les deux familles redécouvrent la joie de passer du temps ensemble. 

 

Bonjour papy ! – Thème : Les conséquences négatives que peuvent entrainer les téléphones dans la relation aux personnes plus âgées

Trois adolescentes vont rendre visite à leur grand-père. A peine sont-elles assisent qu’elles jouent à des jeux sur leur téléphone. Le papy a beau proposer d’aller faire une balade, de jouer à un jeu, d’aller faire une partie de bowling, rien n’y fait. Ses petites filles ne décrochent pas de leur téléphone. Jusqu’au moment où le papy tombe par terre. Il est inconscient. Les ambulanciers venus en urgence apprennent aux petites-filles que leur papy est mort suite à une crise cardiaque. Les petites filles se rendent compte de leur erreur et regrettent d’avoir privilégié leurs téléphones à leur papy. 

 

Boite de nuit – Thème : les discriminations 

Deux videurs gardent l’entée d’une boite de nuit. Ils scannent du regard toute personne entrant dans la boite de nuit. Certaines personnes peuvent entrer, d’autres sont exclues: une personne noire, un garçon aux cheveux long, un garçon trop petit et une fille aux habits colorés (alors que le dress-code est le noir). Ces 4 personnages exclus finissent par trouver des stratégies pour arriver à entrer dans la bote de nuit. 

 

Violences morales – Thème : Les violences conjugales 

La femme d’un couple tente tant bien que mal de tenir le coup face à la dégradation de la relation qu’elle a avec son mari. Il n’arrête pas de la rabaisser, de lui donner des ordres, de la traiter comme une moins que rien. Un soir, alors qu’il est parti, une amie lui téléphone pour prendre de ses nouvelles. Elle craque et fini par lui expliquer tout ce qu’elle vit au quotidien. L’amie l’invite alors à fuir et à venir avec ses enfants vivre un temps chez elle. Elle accepte. Elle part. 

 

Soirée ratée – Thème : Les conséquences négatives que peuvent entrainer les téléphones dans la relation avec ses amis

Omayma attend ses amis chez elle pour le souper. Elle se réjouit ! Ses amis arrivent, un à un. Ils sont tous soit au téléphone, soit sur leur ordinateur, soit en train de faire des selfies ou des vidéos pour TikTok. Elle leur pose des questions, elle leur propose à boire et de faire un jeu. Mais rien à faire, ses amis restent braqués sur leur téléphone. A un moment donné, elle décide de faire exprès de tomber et de se faire mal. Ses amis rigolent et la prennent en photo. elle se relève d’un coup et s’énerve, en arrachant leurs téléphones de leurs mains. Elle est vraiment déçue. 

 

La raciste du 53 – Thème : Les discriminations, le racisme 

La scène se passe dans un bus. A chaque nouvelle entrée de passager, une nouvelle histoire conflictuelle éclate dans le bus : une raciste qui refuse de s’assoir à côté d’une femme voilée, une jeune qui refuse de bouger sa farde du siège à côté d’elle pour qu’une passagère puisse s’assoir, une femme qui filme des jeunes car elles ne portent pas de masque, un contrôleur qui donne une amende plus chère que la normale à une femme tout ça parce qu’elle est voilée, etc. 

 

Ils ont tué Mamadou! – Thème : Les bavures policières

La scène se passe dans un aéroport. Trois policiers surveillent le portique de sécurité. Ils arrêtent et demandent les papiers des personnes qu’ils trouvent suspectent: femmes voilées, personnes de couleur, etc. Mamadou fait son apparition. Il refuse de montrer ses papiers. Les policiers le prennent en grippe et le plaquent au sol pour le fouiller. Ils ne trouvent rien. Un policier très raciste est hors de lui. Il finit par étrangler Mamadou … Alors qu’il avait ses papiers. Une journaliste présente au moment des faits les dénonce et ils se retrouvent en prison. 

 

Laissez tomber vos téléphones mais pas vos grands-parents – Thème : Les conséquences négatives que peuvent entrainer les téléphones dans la relation aux personnes plus âgées 

Deux grands-parents vont rendre visite à leurs petites filles. Malgré les questions qu’ils leur posent, celles-ci restent braquées sur leurs téléphones. Les grands-parents sont très triste de ce comportement. Après le départ des grands-parents, une policière vient annoncer aux petites filles que leurs grands-parents sont morts dans un accident de voiture. Elles sont sous le choc. Elles décident alors de créer une campagne de sensibilisation aux conséquences négatives des téléphones. Alors qu’elle sont en train de raconter leur histoire dans une classe d’école, les grands-parents apparaissent derrière leurs dos en les applaudissant. Ils ont monté toute cette histoire pour donner une leçon à leurs petites filles. 

 

Témoignages d’élèves: 

“Le théâtre m’a permis de m’ouvrir aux autres, à la classe. Au début de l’année, je ne connaissais personne donc je m’étais renfermé sur moi-même pendant un moment. Je ne discutais avec personne. Quelques semaines après avoir commencé le théâtre, j’ai commencé à m’ouvrir aux autres, ce qui m’a permis de créer des liens avec eux”. 

” Dans ma vie personnes, le théâtre m’a appris à mettre des mots sur mes émotions et à m’ouvrir encore un peu plus autre autres.”

” Ma relation avec ma classe était déjà bien, maintenant elle est encore mieux. On est plus soudé et encore un pu plus proches.” 

” Le théâtre m’a permis d’être plus à l’aise devant les autres. J’ai toujours une petite part de timidité, mais il n’en reste plus grand-chose.” 

” Le théâtre permet également de découvrir les autres de la classe dans des situations différentes d’un cadre de classe. C’était plutôt cool de les rencontrer différemment.” 

” Le théâtre m’a permis de me dévoiler de plus en plus, de montrer réellement qui je suis.” 

” Le théâtre m’a permis d’avoir encore moins peur du regard que les autres peuvent avoir sur moi.” 

” Grâce au théâtre, j’ai l’impression d’être moins anxieux au sein de ma famille.”

” Le théâtre m’a permis de m’améliorer sur certaines thématiques comme la pollution. J’essaie de jeter mes déchets dans la poubelle et non dans la rue. J’essaye aussi de profiter des moments avec mes amis et ma famille, sans être sur mon téléphone.”‘ 

” Le théâtre m’a permis d’être un peu plus sociable avec la société. Je m’ouvre un peu plus aux gens. c’est plus facile pour moi maintenant de m’intégrer dans un groupe.” 

” Dans ma vie, le théâtre m’a permis d’avoir plus confiance en moi.  J’ai appris qu’il faut vivre sa vie en fonction de soi-même et pas en fonction des autres. ”

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close